Tunisie : précision sur la forte présence policière à l’ANC

Dans un communiqué rendu public vendredi 3 janvier 2014, les membres du syndicat des agents de l’Assemblée nationale constituante dénoncent le dispositif sécuritaire important déployé à l’enceinte de l’hémicycle.

Cette forte présence policière, lit-on dans le même communiqué, a entravé le bon déroulement de leurs activités. Les membres du syndicat ont considéré cette procédure comme abusive portant atteinte au principe de séparation des pouvoirs législatif et judiciaire.
Mosaïque Fm rapporte que la forte présence policière au sein et aux alentours de l’ANC est due à la découverte de messages SMS cryptées par les services du ministère de l’Intérieur. La même source a ajouté qu’un attentat pourrait viser le siège de l’Assemblée avec le début de l’examen de la Constitution.

M.Kh
 

Code refrech Site :