Les Tunisiens résidents à l’étranger s’en prennent à Samir Ben Amor

La proposition de Samir Ben Amor, député du Congrès pour la République à l’ANC, relative à la privation des Tunisiens résidents à l’étranger de leur droit de vote pour les législatives a créé la polémique. Certains partis politiques ont exprimé leurs positions quant à ces déclarations.

Le bureau France Nord du CPR réitère, dans un communiqué publié dimanche 24 novembre sur sa page Facebook officielle, son attachement aux droits des Tunisiens à l’étranger au vote et à la participation active à la construction de la Tunisie.
La même source précise que cette position n’engage que Samir Ben Amor et qu’elle n’a jamais été discutée au sein des instances du parti.
Le parti de Beji Caïd Essebsi a aussi réagi. Le bureau de Nidaa Tounes à l’étranger a publié, aujourd’hui, un communiqué sur sa page Facebook officielle, dans lequel il dénonce une telle proposition basée, selon le parti, sur le principe d’exclusion.
Il est à rappeler que le député du CPR a proposé, samedi 23 novembre, de faire participer les Tunisiens résidents à l’étranger, uniquement, aux élections présidentielles afin d’éviter les dépenses supplémentaires lors de la période électorale.

A.B
 

Code refrech Site :