La Tunisie menacée par les attentats-suicides à la voiture piégée

Sahbi Jouini, chargé des affaires juridiques de l’Union nationale des syndicats des forces de sûreté tunisienne, a indiqué que l’USFSI a tiré, à plusieurs reprises, la sonnette d’alarme face au danger terroriste.

M. Jouini a précisé, dans une interview accordée jeudi 31 octobre 2013 au journal Al Chourouk que les attentats-suicides survenus récemment en Tunisie étaient prévus : « Après la planification, l’exécution. Cette démarche est connue et il était primordial de lutter contre ce phénomène qui ne cesse de détruire le pays ».
Et d’ajouter que la prochaine étape sera la plus dangereuse : « Il y aura des attentats-suicides à la voiture piégée dans la capitale ! ».
Sahbi Juini a accusé l’administration pénitentiaire de promouvoir le terrorisme dans le pays : « La libération d’un certain nombre de prisonniers, accusés dans des affaires graves de terrorisme, y compris les événements de Slimane et d’autres, est une faute grave et inoubliable. Nous payerons cher la facture ! Le danger terroriste est en train de récolter les esprits des Tunisiens. Il faut l’arrêter, si nous, nous allons connaitre un futur noir et sombre ».

M.Kh

 

Code refrech Site :