Tunisie : City Cars, un futur géant de l’automobile

Entrée en exploitation le 7 décembre 2009, la société City Cars, concessionnaire de la marque KIA en Tunisie, vient de rejoindre ses concurrents sur le marché boursier, en l’occurrence STAFIM-Peugeot, ARTES-Renault et ENNAKL. Une opération décidée par El Karama Holding qui détenait jusque-là 30% du capital de la société.

Rappelons qu’en décembre 2012, une première cession a été réalisée au profit du consortium Bouchamaoui-Chabchoub pour 114 millions de dinars.
Le Groupe City Cars, a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 84,2 MD avec une part de marché de 7% contre un chiffre d’affaires de 77,9 MD en 2011, pour un résultat net de 8,3 MD à fin décembre 2012, en forte hausse par rapport à 2011 (3,6 MD).
Pour les neuf premiers mois de l’année en cours, le concessionnaire a vendu 2.506 véhicules contre 2.825 durant la même période une année auparavant. Le chiffre d’affaires s’affiche pourtant en hausse de 5,6% à 72,8 MD grâce à une montée en gamme. La société prévoit un chiffre d’affaires de 99,7 MD sur une année pleine.
Le nombre de véhicules vendus devrait selon le Business Plan élaboré par le concessionnaire à l’occasion de son introduction en Bourse, progresser selon un taux annuel moyen de 6,5%, portant la part de marché à 8% à l’horizon 2017. La société prévoit un chiffre d’affaires de l’ordre de 104,1 MD en 2014 pour atteindre 175,4 MD en 2017, soit une croissance moyenne de 16,9%. Quant au chiffre d’affaires après vente, il devrait passer de 5 MD en 2013, à 6,4 MD en 2014 et atteindre 13,5 MD en 2017.
Au niveau du groupe, le Business plan prévoit une croissance moyenne de 17,6% des revenus sur la période concernée pour aller de 99,8 MD en 2013 à 189 MD en 2017. Le résultat net est attendu autour de 11,5 MD cette année et 23,9 MD à terme. Le management de City Cars compte porter à 20 le nombre de ses agences sur le territoire tunisien, contre 8 actuellement.
Dicté tant par le besoin du marché que par les capacités de production des usines KMC, la KIA RIO (citadine tricorps et bicorps) a continué de représenter un fort pourcentage des ventes (70%) de City Cars en 2012 (contre 84% en 2011).
Le chiffre d’affaires des prestations techniques a, de son côté, connu une progression substantielle entre 2010 et 2011, avec un taux de croissance de 54%. En 2011, les prestations techniques ont augmenté pour réparer les voitures saccagées lors de la révolution en vue de leur revente.
Dans les années à venir, ce chiffre d’affaires devrait progresser davantage compte tenu du programme d’investissement prévisionnel qui va doter le service après vente de nouveaux moyens, notamment de nouveaux ateliers et d’un vaste magasin de pièces de rechange répondant aux normes exigeantes du Constructeur, logés au nouveau Siège de la société.
Le secteur de la distribution automobile en Tunisie est régi par un cadre réglementaire restrictif, consistant en un programme annuel général d’importation (PGI). Ainsi, les volumes d’importation alloués annuellement aux opérateurs sont définis en fonction notamment de la conjoncture économique et des ressources en devises du pays. Cette contrainte réduit la capacité de City Cars à accroître sa part de marché de manière substantielle, alors que les véhicules de la marque KIA sont fortement demandés.
Dans ces conditions, City Cars a adopté une stratégie qui vise, à court terme, à consolider sa part de marché et, à moyen-long terme, se positionner pour tirer profit du démantèlement des tarifs douaniers et de la suppression du régime restrictif à l’importation.
Cette stratégie s’articule autour des axes suivants :
• Diversifier la gamme des véhicules commercialisés via l’élargissement de sa gamme de véhicules afin de toucher l’ensemble des segments du marché des Véhicules Particuliers, la consolidation des ventes du modèle RIO (citadine), modèle le plus vendu de la marque à travers la proposition de finitions répondant aux attentes des clients et la vente de véhicules plus haut de gamme afin d’optimiser son mix produits.
• Élargir son réseau de distribution : la société a mis en place un réseau opérationnel de 8 agences à travers le pays, et elle prévoit de l’étendre en déclinant un nouveau concept 2S (vente de services et ventes de pièces de rechange), avec pour objectif d’atteindre 20 agences à l’horizon 2017.
• Développer les activités après vente au sein du nouveau siège : City Cars aura un nouveau siège fin 2015. Dans cette perspective, de nouveaux ateliers et un magasin de pièces de rechange répondant aux normes du constructeur, sont prévus. City Cars s’appuiera pour atteindre cet objectif sur le recrutement de ressources humaines qualifiées, auxquelles elle assurera une formation continue, conforme aux normes du constructeur.

H.M
 

Code refrech Site :