Investir En Tunisie

Tunisie : 9 000 esclaves, selon Walk Free

La fondation Walk Free, une ONG dont l’objectif est de lutter contre toute forme d’esclavage moderne, publie pour la première fois un indice permettant de cibler les pays dans lesquels l’esclavage est encore prévalent.

Selon l’étude, les pays africains enregistrent les pires performances dans le premier indice mondial de l’esclavage. Sur un total de 162 pays, la Mauritanie se classe en tête de l’indice. Ce pays compterait 150 000 esclaves pour seulement 3,8 millions d’habitants. D’autres pays africains se positionnent parmi les mauvais élèves des droits de l’Homme. Le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Gambie et le Gabon figurent parmi les dix premiers de l’Indice. Viennent après le Sénégal, l’Ethiopie, la Sierra Leone, le Togo et le Cap Vert.
La fondation Walk Free classe la Tunisie au 122ème rang avec 9 000 esclaves, le Maroc à la 91ème place (50.000 esclaves), l’Algérie au 93ème rang (70 000), la Libye 78ème (17 000).
Notre pays ne figure pas sur la liste des dix meilleurs pays de l’Index sur l’esclavagisme moderne, dans laquelle figure Islande, Irlande, Grande-Bretagne, Nouvelle Zélande, Suisse, Suède, Norvège, Luxembourg, Finlande et Danemark.
Le rapport souligne que plus de 29 millions de personnes dans le monde vivent dans des conditions d’esclavage moderne.
Il est à noter que la Walk Free Foundation, soutenue par Hillary Clinton et Bill Gates, a mis des critères pour le classement des pays. Les estimations en matière de prévalence de l’esclavage moderne sont une mesure combinée de trois facteurs : la prévalence estimative de l’esclavage moderne en fonction de la population, une mesure du mariage des enfants et des données relatives au trafic humain en provenance et à destination d’un pays.

M.Kh
 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More