Tunisie : Ennahdha montre patte blanche !

Le mouvement Ennahdha s’est dit optimiste quant à l’évolution des séances préliminaires au dialogue national.

Lors d’une conférence tenue vendredi 18 octobre, de hauts responsables du parti au pouvoir -Abdelhamid Jelassi, Ajmi Lourimi et Ameur Laarayedh- ont appelé toutes les parties à participer à ce dialogue et à mettre de côté leurs différends pour garantir sa réussite. Ils essayent d’établir la preuve qu’Ennahdha a décidé de jouer le jeu et de montrer patte blanche.
Selon M. Lourimi, les séances préliminaires doivent trouver des solutions concrètes pour permettre l’application de la feuille de route du quartet de médiation, une fois le dialogue national réellement lancé.
« Nous voulons montrer notre volonté de mener à bien le dialogue national. Certains diront que cela a pris trop de temps, mais je peux vous assurer que beaucoup de choses ont été réalisées », a déclaré Abdelhamid Jelassi.
M. Jelassi a également appelé à éviter les surenchères verbales en dehors des séances du dialogue national, déplorant que certains partis politiques appellent à des manifestations de masse le 23 octobre alors même qu’ils participent aux discussions : « Ces appels nuisent à la transition et créent une atmosphère de défiance. On ne se marie pas avec l’intention de divorcer, c’est péché ! Il faut faire preuve de pédagogie vis-à-vis des députés. Il ne faut pas faire ressentir aux membres de l’ANC qu’ils ont été écartés et délestés de leurs prérogatives ».
Il est à noter que l’opposition a appelé lundi à des manifestations à Tunis et dans les régions le 23 octobre prochain, accusant Ennahdha de retarder le début de négociations politiques pour différer la mise en place d’un gouvernement d’indépendants. La date choisie pour les manifestations marque le deuxième anniversaire de l’élection de l’Assemblée nationale constituante.

D.M
 

Code refrech Site :