Tunisie : campagne de boycott des moutons de l’Aïd

L’importation de milliers de moutons espagnols pour « réguler le marché » ne plaît pas à tous les Tunisiens. Certains l’ont fait savoir sur Facebook : « Boycottez le mouton de l’Aïd ». Les internautes demandent au gouvernement un soutien aux agriculteurs et une garantie de la qualité des bêtes.

La page « Boycottez le mouton de l’Aïd » dénonce les dépense en devises en pleine crise pour importer des produits consommés de manière ponctuelle. Plus généralement, elle pointe du doigt une mauvaise gestion économique et agricole du pays. Elle appelle aussi à gérer les problèmes de fourrage et de sécheresse dont souffrent éleveurs tunisiens au lieu « de les mettre en concurrence avec les éleveurs espagnols, subventionnés ».
Selon cette campagne, c’est au peuple et aux citoyens d’agir afin de faire comprendre aux gouvernants qu’il est plus urgent, plus utile et plus intelligent d’utiliser les devises destinées à l’importation de moutons dans des projets résorbant le chômage, dans la restauration et la réparation des établissements scolaires et dans l’amélioration des hôpitaux. Mieux encore, si ces sommes en devises servaient à importer des bennes à poubelles et faire doter les municipalités de matériels afin de pouvoir nettoyer les rues tunisiennes jonchées d’ordures.
Pour l’instant, plus de 5 500 participants se sont inscrits sur Facebook. Dans la case des indécis, 315 personnes ont indiqué « peut-être ». C’est un début, quand on connaît l’attachement des Tunisiens à la tradition de l’Aïd, durant laquelle chaque famille égorge un mouton.
L’une des créatrices de la page sur le réseau social estime que Facebook, un réseau très populaire en Tunisie, est l’un des meilleurs moyens de toucher un large public. Elle se félicite du fait que certains participants aient aussi appelé au boycott sur leur propre mur et pense donc toucher plus de 5 500 personnes.
Selon le directeur commercial de la société Ellouhoum, Sofiane Messaoudi, les moutons importés d’Espagne en prévision de l’Aïd El Adha seront mis en vente à partir du dimanche 6 octobre, à des prix allant de 270 à 400 dinars.
Le premier lot de moutons importés est arrivé au port commercial de Radès, samedi 28 septembre.

M.Kh
 

Code refrech Site :