Tunisie : Noureddine Bhiri nie l’existence d’une police parallèle

Noureddine Bhiri, ministre-conseiller auprès du Chef du gouvernement, Noureddine Bhiri, a insisté sur la reprise de l’activité de l’Assemblée nationale constituante et l’adoption des projets de lois relatifs au développement régional et des conventions internationales.

Lors de son passage mercredi 14 août 2013 sur Shems FM, M.Bhiri a indiqué que le retard pris dans l’adoption de ces textes de lois touche à la crédibilité de l’Etat tunisien auprès de ses partenaires.
Noureddine Bhiria nié l’existence d’une police parallèle et de nominations faites sur la base de l’allégeance partisane.
« Le gouvernement appliquera la loi contre quiconque commettrait des dépassements à l’encontre des institutions publiques, et des mandats de dépôt seront émis à l’encontre des personnes incitant au meurtre », a promis Noureddine Bhiri.
 

Investir En Tunisie

Code refrech Site :