Tunisie : la CONECT lance un cri d’alarmes

Le Bureau Exécutif de la CONECT « CONFEDERATION DES ENTREPRISES CITOYENNES DE TUNISIE » réuni lundi 29 juillet 2013 soir en session exceptionnelle, tout en présentant ses condoléances les plus attristées aux membres des familles des nouvelles victimes de Jebel Chaanbi, les soldats martyrs de la nation et à tous les tunisiens, exprime sa profonde préoccupation quant à la situation qui prévaut dans le pays depuis l’assassinat de feu Mohamed El Brahmi, membre de l’ANC et le récent attentat ignoble de Jebel Chaanbi contre un groupe de nos soldats d’élite. Le Bureau Exécutif de la CONECT lance, en ces circonstances dangereuses et délicates, au Gouvernement, à tous les partis politiques, aux organisations nationales et à toutes les composantes de la société civile un appel urgent pour :
1- Mettre fin, de façon immédiate, aux surenchères, escalades et durcissements au niveau des positions des différentes parties et agir dans le sens de la consécration de la primauté des intérêts supérieurs du pays et du retour au dialogue responsable et ouvert.
La priorité devant être l’identification de solutions appropriées et consensuelles tout en parant aux divisions et confrontations qui ne peuvent qu’engendrer un approfondissement de la crise, un éparpillement des efforts et un éloignement des attentes légitimes de l’ensemble des tunisiens d’une révolution pour laquelle ils ont milité et fait des sacrifices pendant de longues décennies.
2- Favoriser les intérêts supérieurs du pays et de l’ensemble des tunisiens par rapport aux intérêts limités des partis et des catégories d’appartenance et ce par une meilleure compréhension réciproque et la recherche de solutions consensuelles tout en évitant les durcissements de positions et ce par la formation d’un Gouvernement d’unité nationale dont la mission devrait être limitée à la garantie de la sécurité dans son sens le plus large, la préparation des conditions d’organisation d’élections transparentes et justes et le fonctionnement normal de l’Administration et des affaires de l’Etat jusqu’à la fin de la préparation de la nouvelle constitution et l’organisation des élections.
3- L’accord sur un calendrier avec des délais fixes, proches et engageant toutes les parties pour l’achèvement de la préparation de la nouvelle constitution et l’organisation des élections tout en veillant à ce que ces délais ne dépasseraient la fin de l’année en cours.
4- La limitation de la mission de l’ANC à la préparation de la nouvelle constitution et à l’adoption des mesures des légales d’organisation des élections dans les délais consensuels fixés.
5- Garantir la neutralité de l’Administration par la révision des désignations et des nominations effectuées aux niveaux national, régional et local et ce dans le cadre de commissions mixtes groupant les parties concernées et veiller à la neutralité des mosquées tout en évitant leur exploitation à des fins politiques ou de propagande.
6- Garantir la suprématie de la loi, des institutions et des instances officielles de l’Etat en procédant à la dissolution des ligues de protection de la révolution et de toutes les structures semblables.
Le Bureau Exécutif de la CONECT attire l’attention du Gouvernement, des partis politiques, des organisations nationales, de l’ensemble des composantes de la société civile et de tous les tunisiens sur la nécessité d’adopter des comportements responsables et patriotiques loin des appartenances politiques et d’engager une action urgente, concertée et globale pour faire sortir la pays de cette crise, la plus grave depuis la révolution, et faire prévaloir le sens de la responsabilité, la vision profonde et le consensus, seuls facteurs à même de nous permettre de faire face à la crise actuelle et de mener le processus de transition à terme dans les meilleures conditions.

D’après communiqué

 

Code refrech Site :