Tunisie-FTAV : sauver un secteur sinistré !

Des dizaines d’agences de voyages connaissent des difficultés énormes et pourraient être acculées à cesser leurs activités dans les tout-prochains jours si des solutions urgentes à leurs difficultés ne sont pas trouvées dans l’immédiat.  Les 700 agences de voyages qui constituent le maillon le plus important dans la chaîne touristique, emploient quelque 8.000 personnes. Dans un communiqué rendu public, Mohamed Ali Toumi, président de la Fédération tunisienne des Agences de Voyages (FTAV) affirme que la situation va de mal en pis. Selon lui, l’assassinat du député Mohamed Brahmi est un coup dur pour le tourisme tunisien, déjà en berne depuis l’avènement de la Révolution. La FTAV appelle dans l’immédiat à créer une cellule de crise Ministère / FTAV pour le sauvetage des Agences de Voyages en grande difficulté, soutenir financièrement et socialement les Agences de voyages et harmoniser le taux de TVA vers celui de 6%.
Notre secteur a subi la crise économique de 2009 en plus de la Révolution ce qui a engendré plusieurs difficultés : Vente d’actifs des agences de voyages (problème de leasing) dépôt de bilan et licenciement. La FTAV appelle aussi à accorder aux agences de voyages agréées IATA un appui étatique par l’action d’une réserve gouvernementale pour bloquer la décision d’IATA concernant l’augmentation des garanties bancaires en attendant qu’IATA examine le Programme de Garantie et d’Entraide (PGE) mis en œuvre par la FTAV. Ce qui constituera la solution définitive pour ce fléau, alléger les procédures d’Outgoing (Ministère du Tourisme –ONTT –Banque Centrale) prévision du budget 2012, libérer la OMRA et El HAJJ au profit des Agences de voyages, le gel de toutes augmentations telles que les droits d’entrée aux musées et sites archéologiques, les frais de stationnement des divers véhicules de transport touristique et intervenir en urgence pour une compagne de propreté au niveau des régions et des sites touristiques.

M.Y

 

Code refrech Site :