Tunisie : à qui profite les récentes introductions en bourse ?

Les petits porteurs (80% des actionnaires de la bourse) se plaignent de la baisse des cours par l’effet de nouvelles introductions. Fadhel Abdelkefi, Directeur général de Tunisie Valeurs et membre du conseil d’administration de la bourse, qui se veut rassurant, a indiqué que malgré la situation actuelle du pays, l’année 2013 s’annonce prometteuse pour la bourse de Tunis.

M. Abdelkefi a expliqué que les quatre introductions enregistrées, depuis le début de l’année, ont profité à l’économie du pays à hauteur de 200 millions de dinars, MDT. Les six ou sept introductions programmées (Tunisiana, Délice Danone…) vont rapporter, d’ici la fin de l’année, 1000 MDT.
Intervenant mardi 7 mai 2013 sur Express FM, M. Abdelkefi a rappelé qu’on a déjà 61 entreprises cotées en bourse : « Je plaide pour l’introduction d’investisseurs institutionnels opérant dans les secteurs locomotives de l’économie nationale (mines, télécom, assurance, textile, tourisme …) ».
Le directeur général de Tunisie Valeurs s’est prononcé pour une complémentarité entre la bourse et les banques et pour l’institution d’incitations en faveur des investisseurs étrangers : « On ajoute à cela que la Bourse de Tunis ne peut se développer que lorsque la stabilité et la visibilité politique du pays s’améliorent ».

M.Kh

 

Code refrech Site :