Tunisie : la tension persiste à Bizerte

Vers 16h, mercredi 24 avril 2013, l’on a craint le pire à Bizerte. En effet, la tension était à son comble dans l’attente du verdict du bureau fédéral sur l’affaire déposée en appel par le CAB concernant la qualification à la phase du play-off.

Dès le matin, des renforts étaient acheminés en prévision de possibles débordements. Le pont était sécurisé par des éléments de l’armée nationale et des forces de l’ordre avaient pris position dans les points sensibles de la ville.
A l’annonce du rejet du recours du CAB et la confirmation de la décision de la ligue de qualifier le CA au détriment du CAB, des jeunes sont descendus manifester leur colère dans le centre-ville, sans que cela ait dégénéré comme ce fut le cas, les 15 et 16 avril, lorsque la décision de la LNFP a provoqué des incidents d’une rare violence, entraînant des dégâts matériels considérables dans les biens publics et privés.
Après cette annonce, le comité du CAB a déclaré vouloir interjeter appel auprès du CNAS, le conseil national d’arbitrage sportif, ultime juridiction en matière de litiges sportifs.

M.BELLAKHAL
 

Code refrech Site :