Tunisie : le fléau de la hausse des prix

La maîtrise des prix semble être un objectif très difficile à atteindre. Les tentatives du gouvernement se poursuivent pour remédier à ce fléau qui pèse lourd sur le pouvoir d’achat des ménages et sur les dépenses de l’État, plus précisément sur le fonds de subvention qui coûte aux contribuables quelque 4000 millions de dinars chaque année.

C’est ce qu’a déclaré Elyes Fakhfakh, ministre des Finances, lors de son passage sur Mosaique FM, jeudi 28 mars 2013.
Le ministre a précisé que la flambée des prix touche principalement les produits alimentaires, indiquant que la hausse a atteint un taux de 10%.
Dans le même contexte, M. Fakhfakh a affirmé que l’État œuvre à lutter contre ce phénomène et tente de trouver une solution pour éradiquer le problème.

A.B
 

Code refrech Site :