Tunisie : les raisons du rejet de l’initiative de Kaïs Saïd

L’idée et la méthode d’investissement présentées par Kaïs Saïd dans son initiative, représentent une sanction pour les hommes d’affaires. C’est ce qu’a affirmé Khalil Ghariana, membre du bureau exécutif de l’UTICA.

Lors de son passage sur Shems FM, mercredi 27 mars 2013, M. Ghariana a exposé les raisons du rejet de l’UTICA de l’initiative du professeur de droit constitutionnel Kaïs Saïd, portant sur la régularisation de la situation des hommes d’affaires interdits de voyage.
M. Ghariana a appelé le ministre de la Justice, Nadhir Ben Ammou, et le Chef du gouvernement, Ali Laarayedh, à accélérer l’étude du dossier des hommes d’affaires surtout qu’ils subissent des mesures provisoires et non des décisions judiciaires.
Comme il a appelé l’UTICA à présenter la liste des hommes d’affaires impliqués avec l’ancien régime, soulignant la nécessité de classer cette liste parmi les hommes d’affaires et les hommes politiques.

A.B
 

Code refrech Site :