Tunisie : celui qui délaisse la prière est passible de la mise à mort, dixit Khamis Mejri

Selon le rite malékite, celui qui délaisse la prière est passible de la peine de mort, s’il ne se repent pas après avoir eu l’opportunité d’expier sa faute. C’est ce qu’a affirmé le prédicateur Khamis Mejri, qui se présente comme un « Tunisien musulman sunnite, de rite malékite » indépendant de tout parti politique ou organisation.

Lors de son passage vendredi 1er mars 2013 sur Shems FM, le prédicateur a indiqué que pour tout musulman sunnite de rite malékite, la prière, le jeûne et le pèlerinage sont des obligations : « Un musulman ne considérant pas la prière comme obligatoire s’expose à une peine de prison de 3 jours, puis peut être absous s’il prie à sa sortie de prison. Dans le cas contraire, il est tué ».

 

Investir En Tunisie
 

Code refrech Site :