Investir En Tunisie

Tunisie : l’indice Cisco Visual Networking prévoit près de 850 millions d’utilisateurs de téléphones mobiles au Moyen-Orient et en Afrique d’ici 2017

/Cisco_Netw.jpgSelon les prévisions de l’indice Cisco Visual Networking ® en matière de Trafic International de Données Mobiles pour 2012-2017 pour la région Moyen-Orient et Afrique (MEA), il y aura 849.226.090 utilisateurs de téléphones mobiles en 2017 L’augmentation constante attendue du trafic mobile est en partie due à la forte croissance continue du nombre de connexions à l’internet mobile (périphériques personnels et applications de machine à machine), qui dépasseront la population mondiale (que les Nations Unies estiment à 7,6 milliards) en 2017:

Faits saillants relatifs à VNI MEA en 2017:
• Au Moyen-Orient et en Afrique, le trafic de données mobiles connaitra une croissance multipliée par 17 de 2012 à 2017, soit un taux de croissance annuel composé de 77%.
• Au Moyen-Orient et en Afrique, le trafic de données mobiles atteindra 861.298 téraoctets (0,86 exaoctets) par mois en 2017, soit l’équivalent de 215 millions de DVD chaque mois ou 2.374 millions de SMS par seconde.
• Au Moyen-Orient et en Afrique, le trafic de données mobiles représentera 17% du trafic fixe et mobile de données au Moyen-Orient et en Afrique en 2017, soit une hausse de 8% en 2012. (Les prévisions officielles de Cisco VNI en matière de trafic IP fixe d’ici à 2017 ne seront pas publiées avant juin 2013.)
Le Trafic de Données Mobiles d’Affaires dans la région MEA:
• En 2012, le trafic de données mobiles d’affaires au Moyen-Orient et en Afrique a été multiplié par 1,7, soit 69%.
• Au Moyen-Orient et en Afrique, le trafic d’affaires via le mobile sera multiplié par 11 de 2012 à 2017, soit un taux de croissance annuel composé de 60%.
• L’activité commerciale représentera 12% du trafic de données mobiles du Moyen-Orient et de l’Afrique en 2017, contre 19% à la fin 2012.
La Vidéo dans la région MEA:
• Au Moyen-Orient et en Afrique, le trafic de vidéo mobile sera multiplié par 27 de 2012 à 2017, soit un taux de croissance annuel composé de 93%.
• La vidéo représentera 72% du trafic de données mobiles du Moyen-Orient et de l’Afrique en 2017, contre 47% à la fin de 2012.
• La vidéo a atteint la moitié du trafic de données mobiles du Moyen-Orient et de l’Afrique à la fin 2012.
Le Trafic de Données Mobiles Grand Public dans la région MEA:
• En 2012, le trafic de données mobiles grand public au Moyen-Orient et en Afrique a été multiplié par 2,1, soit une augmentation de 110%.
• Au Moyen-Orient et en Afrique, le trafic mobile grand public sera multiplié par 19 de 2012 à 2017, soit un taux de croissance annuel composé de 80%.
• Les clients Grand Public représenteront 88% du trafic de données mobiles au Moyen-Orient et en Afrique en 2017, contre 81% à la fin de l’année 2012
Pour la période 2012-2017, Cisco prévoit que le trafic mondial de données à partir de données fixes sera multiplié par un facteur de trois. Les grandes tendances suivantes sont le moteur de croissance mondiale du trafic de données mobiles:
• Des utilisateurs plus mobiles: D’ici 2017, il y aura 5,2 milliards d’utilisateurs mobiles (contre 4,3 milliards en 2012).
• Davantage de connexions via le mobile: D’ici 2017, il y aura plus de 10 milliards d’appareils / connexions mobiles, y compris plus de 1,7 milliards de connexions M2M (en hausse par rapport à un total de 7 milliards d’appareils mobiles et de connexions M2M en 2012).
• Des débits mobiles plus rapides: Le débit mobile moyen mondial du réseau sera multiplié par sept fois à partir de 2012 (0,5 Mbps) à 2017 (3,9 Mbps).
• Une vidéo plus mobile: En 2017, la vidéo via le mobile représentera 66% du trafic mondial de données mobiles (contre 51% en 2012).
v
• Les smartphones, les ordinateurs portables et les tablettes seront à l’origine de 93% du trafic mondial de données mobiles d’ici 2017.
• Le trafic M2M (tel que les systèmes GPS dans les voitures, les systèmes de suivi de flotte, les applications médicales, etc.) représenteront 5% du trafic mondial de données mobiles en 2017.
• Les terminaux téléphoniques basiques représenteront le reste, soit 2% du trafic mondial de données mobiles en 2017.
• En 2012, 14% de tous les appareils mobiles connectés / connexions (1 milliard d’euros) étaient compatibles IPv6.
• D’ici 2017, 41% de tous les appareils connectés / connexions via le mobile (4,2 milliards d’euros) seront compatibles IPv6.
Délestage de Trafic depuis les Réseaux Mobiles vers les Réseaux fixes
Pour répondre à la hausse de la demande pour l’Internet mobile, et pour remédier à l’absence de nouveaux spectres de fréquences mobiles et au coût et à la complexité de l’ajout de nouveaux sites macrocellulaires, les fournisseurs de services sont de plus en plus à la recherche de délestage de trafic vers les réseaux fixes ou Wifi.
Adoption du 4G et Croissance du Trafic de Données Mobiles
De nombreux opérateurs mobiles mondiaux déploient des technologies 4G pour répondre à la demande des consommateurs et des utilisateurs professionnels en matière de services sans fil. Dans de nombreux marchés émergents, les opérateurs téléphoniques sont en train de créer de nouveaux réseaux mobiles avec des solutions 4G. Sur les marchés mûrs, les opérateurs téléphoniques sont en train de compléter ou de remplacer des réseaux existants (2G/3G) par des technologies 4G. L’étude relative à la gamme de produits Cisco Mobile VNI formule maintenant des prévisions au sujet de la croissance et de l’impact de la 4G.
Adel Dahmani DG Cisco Tunisie & Algérie:
«D’ici 2017, le trafic mondial de données mobiles poursuivra sa croissance tout à fait remarquable, enregistrant une croissance multipliée par 13 au cours des cinq prochaines années, pour atteindre un montant plus de 46 fois supérieur au montant total du trafic IP mobile d’il y a quelques années seulement en 2010. Avec un taux d’adoption tellement spectaculaire, nous nous approchons rapidement du moment où presque toutes les expériences du réseau seront réalisées via un mobile et, plus souvent qu’autrement, seront visuelles. Cette tendance est le résultat de la demande apparemment insatiable de la part des consommateurs et des entreprises au Moyen-Orient et en Afrique pour réaliser les bénéfices obtenus e connectant les données, les gens et les choses dans un Internet composé de toutes choses ».

D’après communiqué

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More