Tunisie : pas de progrès sans culture, dixit Mehdi Mabrouk

Mehdi_Mabrouk.jpgDans une interview accordée mercredi 28 novembre 2012 à Shems FM, Mehdi Mabrouk, ministre de la Culture, a critiqué la part du budget de l’Etat pour l’année 2013 accordée à son ministère. Cette part représente 0,36% du budget de l’Etat ce qui reflète le peu de considération pour la culture.

M. Mabrouk a indiqué que la politique de croissance socio-économique se fait aux dépens de la culture : « Seulement, les progrès ne peuvent pas être réalisés sans accorder d’importance à la culture ».
Il a, par ailleurs, souligné que le fonctionnement du secteur cinématographique en Tunisie a besoin d’être repensé : « La création de nouveaux ciné-clubs, le financement par l’investissement privé et la production d’œuvres cinématographiques par des privés pourront remédier à ce problème ».

M.H.D
 

Code refrech Site :