Tunisie-Energies renouvelables: la vision du COMELEC

COMELEC.jpgLe Comité Maghrébin de l’Electricité, COMELEC, a organisé les 12 et 13 novembre 2012 à Tunis, sa conférence générale qui s’articule cette année autour du thème « Les énergies renouvelables : ressource stratégique et facteur d’intégration des systèmes électriques du Maghreb», et ce en présence du PDG de la STEG, du président du COMELEC et du ministre de l’Industrie.

De prime à bord, les intervenants ont rappelé que suite à la flambée des prix du pétrole et les conséquences écologiques de l’utilisation des énergies conventionnelles, les pays du COMELEC ont opté pour le développement des énergies renouvelables durant les dernières années. D’ailleurs, la majorité des pays du Maghreb ont commencé à promouvoir des projets dans ce domaine et à mettre en place un cadre réglementaire.
En ce qui concerne la Tunisie, la plupart de projets des énergies renouvelables réalisés ont été financés par des crédits bonifiés avec des taux d’intérêts préférentiels, ces crédits sont payables sur une longue durée avec plusieurs années de grâce. En revanche, le COMELEC n’a pas manqué de recommander à la STEG de définir une stratégie énergétique globale à travers un renforcement institutionnel et des schémas d’investissement pour les installations indépendantes.
Quant à l’Algérie et au Maroc, ces deux pays sont appelés notamment à concevoir et renforcer leur Programme National d’Amélioration de l’Efficacité Energétique (PNAEE) outre le renforcement institutionnel et la mise en place d’une réglementation transversale et des schémas d’investissements et de financements des installations décentralisées.
Par ailleurs, les résultats du projet Paving the Way for the Mediterranean Solar Plan (PWMSP) ont été présentés lors de cette manifestation. Il s’agit en fait de l’harmonisation du cadre réglementaire et législatif, le transfert de connaissances et renforcement de capacités. De même, ce projet représente un support à la mise en œuvre de politiques énergétiques durables.
Ainsi, les résultats préliminaires du projet démontrent que les pays du Maghreb ont besoin d’une forte stratégie énergétique globale et plan d’action en matière d’énergies renouvelables outre un développement institutionnel qui permettra un renforcement des capacités des ministères et des agences.

H.M
 

Code refrech Site :