Tunisie : Charlie Hebdo coupable de provocation

Charlie__Hebdo.jpgL’hebdomadaire satirique, Charlie Hebdo, a publié, mercredi 19 septembre 2012, des caricatures du prophète Mohamed. Alors que le numéro s’arrache en kiosque les réactions étaient mitigées. Ces caricatures ont suscité la désapprobation du gouvernement français, rapportent les médias français.

Le directeur de Charlie Hebdo justifie au micro d’Europe 1 la publication de caricatures de Mohamed. Pour lui, rien de choquant: « On représente Mohamed, certaines fois, comme on le fait depuis toujours, depuis vingt ans maintenant. Eux, ils craignent la loi de Dieu. Nous, on craint éventuellement la loi de la République ».
Brice Hortefeux, ancien ministre français de l’Intérieur, a déclaré quant à lui : « C’est une provocation inutile (…) parce que cela va susciter naturellement des réactions d’une petite minorité. La conséquence, c’est la confusion entre l’islamisme radical et l’islam… ».
Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a indiqué que dans le contexte actuel, la publication de caricatures du prophète jette de l’huile sur le feu. Il s’est dit contre toute provocation, tout en rappelant l’existence en France de la liberté d’expression.

Investir En Tunisie
 

Code refrech Site :