Tunisie : hommage à Mohamed Ali Annabi

Mohamed_Ali_Annabi.jpgLe rideau est tombé sur la 26ème édition du festival estival de Ras-Jebel. Un sentiment de fierté semble animer l’équipe qui a veillé sur la mise en œuvre d’un programme que l’on a cherché à frapper du sceau de la diversité culturelle.

En fait, rien de bien particulier ni d’extraordinaire, la direction ayant puisé dans le panier des spectacles disponibles sur la place festivalière, cependant, la sagesse qui a guidé les choix est à mettre en exergue. L’on a fait la politique de ses moyens tout en veillant à répondre peu ou prou aux attentes d’un public aux goûts éclectiques et d’un tempérament exigeant.
L’on nous avance le chiffre de 15 mille spectateurs ayant assisté aux spectacles proposés. Assez bonne performance en vérité compte tenu de l’avènement du Ramadan au cours duquel les habitants préfèrent de loin s’abandonner au farniente dans les jardins ou au bord de l’eau. Le bon point, pour la direction, c’est d’avoir composé avec cette tendance pour « emmener le festival » jusqu’aux estivants avec des spectacles de plage. A part cela, des noms assez notoires ont défilé sur la scène du festival à l’instar de Jaafar Gasmi, Ouled Al manajem, Al Général…ou encore la troupe de Baghdad qui a emballé l’assistance, sans oublier la part des enfants à travers la présentation de pièces de théâtre ou de représentations cinématographiques.
A signaler, le séminaire scientifique et technologique organisé en marge du festival et la louable initiative de rendre un vibrant hommage au fils de la ville, Mohamed Ali Annabi, 1906-1962, ingénieur et militant, premier Tunisien à être admis à l’École polytechnique et chercheur en énergie nucléaire.

M. BELLAKHAL
 

Articles similaires