Tunisie : le Maghreb, marché d’avenir pour les assureurs, selon Standard & Poor’s

Standard_And_Poors.jpgStandard & Poor’s, agence de notation basée à New York, a publié un rapport «optimiste» sur les perspectives à long terme du marché de l’assurance en Algérie, en Tunisie et au Maroc. Intitulée « le potentiel de croissance à long terme accroit la nécessité de gestion des risques dans un contexte économique difficile », l’étude indique que le Maghreb est un marché d’avenir pour les assureurs.

Selon l’étude, la présence des assureurs dans la région du Maghreb reste encore modérée. Elle pourrait prendre rapidement de l’ampleur, compte tenu du faible taux de pénétration et l’augmentation de la demande qui constituent deux facteurs de croissance pour l’assurance. Le marché des trois principaux pays de la région reste dominé par l’assurance automobile. La demande de produits d’assurance vie, santé ou habitation est en constante augmentation et représente de nombreuses opportunités pour les assureurs de s’y implanter. En Tunisie et en Algérie, la deuxième activité réside dans la couverture des risques professionnels et industriels.
En Algérie, le taux de pénétration représente 0.8% du PIB, la prime moyenne annuelle per capita en 2010 aurait été de 22,90 euros pour un volume global de primes de 821 millions d’euros. En Tunisie, le taux de pénétration atteint 1.8% et la prime moyenne par habitant de 55 euros alors que le volume des primes se situait à 550 millions d’euros. Le Maroc est le marché le plus avancé avec un taux de pénétration de 2.8% pour une prime moyenne de 60,40 euros et un volume global de primes de 1.96 milliard d’euros. L’étude de S&P met en exergue le développement des infrastructures et la croissance du marché immobilier dans les trois pays concernés ainsi que les efforts des pouvoirs publics pour élargir les couvertures obligatoires. L’agence de notation observe que l’amélioration des ratios combinés de ces marchés se conjugue au besoin croissant de gestion intégrée des risques. Une importante marge de développement réside dans la non-couverture de nombreux particuliers et entreprises.
Même si les perspectives sont bonnes pour chacun des pays considérés, le rapport fait la distinction entre les trois marchés maghrébins. Le marché algérien est aujourd’hui majoritairement porté par l’automobile tandis que l’assurance vie reste peu développée et connaît de belles perspectives. Au Maroc, marché le plus mature de la région et deuxième marché africain, les perspectives de croissance sont notamment sous-tendues par le programme de généralisation de l’assurance, le « contrat programme ». En Tunisie les perspectives de croissance du secteur sont élevées, malgré un contexte économique moins favorable.

M.Kh
 

Code refrech Site :