Tunisie : appel urgent de SOTACIB

SOTACIB.jpgSOTACIB, Société Tuniso-Andalouse de Ciment Blanc, a accusé des pertes de 16 millions de dinars en 2011 en conséquences de changements politiques et sociaux vécus en Tunisie et la fermeture de ses marchés en Libye.

L’entreprise, à capital majoritaire espagnol et minoritaire tunisien, a fait un effort considérable dans l’investissement, 155 millions de dinars, pour doubler sa capacité de production. Elle garantit 500 emplois directs et indirects.
A noter que SOTACIB est l’unique fabricant de ciment blanc en Tunisie. Elle exporte plus de deux tiers de sa production et fait la concurrence en prix, qualité et services avec d’autres fabricants dans le monde.
Cependant et à partir du jeudi 24 mai, la sortie de ses camions a été bloquée une autre fois à l’usine SOTACIB à Fériana, dans le gouvernorat de Kasserine.
L’entreprise confirme sa volonté de faire fonctionner son usine et informe, dans un communiqué rendu public, ses clients sur sa disposition pour produire le ciment.
A plusieurs reprises, la SOTACIB a informé les diverses autorités pour résoudre les conflits et pour pouvoir continuer à travailler, mais jusqu’à maintenant le conflit n’a pas été résolu.
La société renouvelle son intention de tenir les négociations et chercher des solutions aux problèmes qui se présentent à eux pour pouvoir fournir les marchés tunisiens et exporter à l’étranger. Elle maintient toutefois son compromis avec les travailleurs ainsi que ses clients, fournisseurs et entités financières. Mais pour cela, SOTACIB lance un appel d’urgence pour l’appui définitif tant de la communauté locale que des autorités.

Y.B.C
 

Code refrech Site :