Tunisie-BM : entrée en production du parc éolien de Bizerte

cp-banque.jpgM. Mohamed Lamine Chakhari, ministre de l’Industrie a reçu, vendredi 13 avril, une délégation de la Banque Mondiale conduite par Mme Patricia Veevers-Carter, chargée de l’énergie pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à la Banque Mondiale et Mme Eileen Murray, représentante résidante de la Banque Mondiale en Tunisie.

Cette réunion a été consacrée à l’examen de la stratégie énergétique de la Tunisie notamment dans les domaines des Energies Renouvelables où elle est appelée à faire face à la problématique du surcoût de cette énergie par rapport aux énergies classiques. La Délégation de la Banque Mondiale a notamment abordé les programmes et les projets mis en œuvre par la Tunisie dans le domaine des infrastructures et des interconnexions énergétiques de nature à assurer l’approvisionnement du pays en produits énergétiques tout en favorisant l’intégration régionale.
M. Mohamed Lamine Chakhari a affirmé à cette occasion le souci de la Tunisie à promouvoir les énergies renouvelables dans un esprit de coopération régionale soulignant que le pays a déjà franchi une avancée importante dans l’éolien avec le lancement depuis un mois du nouveau parc éolien à Bizerte, dans le nord du pays, qui permettra d’élever la production nationale à 250 Mégawatt d’ici fin 2012.
Le ministre a indiqué que les efforts sont actuellement axés sur la promotion de l’exploitation de l’énergie solaire à travers notamment l’actualisation du plan solaire tunisien confiée à l’Agence Nationale de Maîtrise de l’Énergie. Cette actualisation, a-t-il soutenu, fixera de nouveaux objectifs plus ambitieux et permettra d’améliorer les aspects incitatifs ce qui renforcerait l’attractivité de la Tunisie. Il a insisté à ce sujet sur le souci de la Tunisie de favoriser l’émergence d’une industrie appropriée à la promotion du solaire en Tunisie.
Mme Patricia Veevers-Carter a affirmé de son côté la volonté d’accompagner la Tunisie dans la réalisation de son plan solaire encourageant les acteurs du secteur de l’énergie à présenter une vision claire et des programmes adaptés de manière à faire de la Tunisie un véritable « hub » énergétique.

D’après communiqué

 

Code refrech Site :