Investir En Tunisie

Tunisie-Emploi : accroitre l’insertion

NabeulInitiée par le gouvernorat de Nabeul et la direction régionale de la formation professionnelle et de l’emploi, la journée porte ouverte sur la création de la consolidation et le développement de l’initiative, au centre culturel Néapolis, a attiré du monde, des jeunes en majorité.

Le but recherché est de rapprocher davantage l’offre et la demande d’emploi et d’accroître les possibilités d’insertion des chercheurs d’emploi. Une « foire de l’emploi » est ouverte à cet effet dans la grande salle du site des expositions. En dehors des jeunes, diverses autorités et une foule d’opérateurs économiques, de représentants de divers ordres de métiers, d’étudiants, de chercheurs d’emploi, étaient présents pour donner un cachet spécial à cette foire.
C’est donc une aubaine pour les chercheurs d’emploi de s’affirmer sur le marché en rencontrant directement les organismes intervenants dans l’emploi. Samir Kéfi directeur régional de la formation professionnelle et de l’emploi à Nabeul a souligné que les défis auxquels fait face la Tunisie nécessitent, de la part du secteur privé et de l’Etat, des mesures urgentes et des initiatives audacieuses dans le secteur de l’emploi : « Il faut dire , de prime abord, que l’objectif principal assigné à un tel événement est d’abord d’informer les 120 jeunes porteurs de projets et les diplômés, entre autres, sur les modalités des différents dispositifs de création de micro entreprises. Presque la totalité des organismes qui chapeautent les différents dispositifs d’aide à la création d’entreprises sont présents : l’APIA, L’API, le centre d’affaires, La BTS et la banque de financement des PME.

 

alt

Le signe ne trompe pas : un vent nouveau souffle sur l’apprentissage. » Ce succès est réconfortant pour tous ceux qui veulent s’informer sur les modalités de création d’emploi. Les intervenants y ont démontré, avec passion et fierté, les vertus d’une pédagogie de la pratique qui débouche sur de vrais emplois et de belles carrières. Ils ont rappelé la convention-cadre visant à renforcer les aptitudes professionnelles des bénéficiaires du programme «AMAL» et favorisant l’emploi des diplômés. Plusieurs jeunes porteurs de projets ont relevé au cours de ce forum les problèmes liés à la réalisation des petits projets, étant donné que les jeunes diplômés n’ont pas les moyens d’apporter un autofinancement.

alt

La rencontre a été une occasion pour souligner la nécessité de conjuguer les efforts de tous les acteurs économiques en vue de créer davantage d’opportunités d’emploi et de répondre aux attentes des jeunes en matière de formation et de recrutement. A la fin de cette journée, des bourses d’accompagnement de projets (200 dinars par mois et durant une année) ont été octroyées à des jeunes promoteurs récemment installés. Quatre contrats stage pratique au sein d’une entreprise ont été signés ainsi qu’un accord de principe de financement par la BTS de quatre demandeurs d’emplois.

M.Y
Crédits Photos : Rached Berrazaga

 

 

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More