Afek Tounes s’engage à éradiquer la pauvreté en 5 ans

Afek_Tounes.jpg

Afek Tounes a dévoilé mercredi 21 septembre 2011, son programme économique et social électoral. Lors d’un point de presse organisé à Tunis, le directeur exécutif du parti M. Yassine Ibrahim, a précisé qu’il s’agit de 210 points englobant les réformes à réaliser pour construire la Tunisie Nouvelle et assurer un meilleur avenir aux enfants.

Le citoyen est au cœur du programme social d’Afek Tounes. Il est nécessaire de lui assurer une éducation qui développe ses talents et le prépare à la vie professionnelle. Il a droit également aux services culturels et sportifs, une politique de santé privilégiant la qualité, la proximité et l’accès facile aux services de santé pour tous.
Afek Tounes s’engage à éradiquer la pauvreté en 5 ans via un programme bien défini. Il s’agit également d’établir une politique volontariste pour l’insertion professionnelle des chômeurs.
Il est impératif de consolider les acquis de la femme et d’améliorer aussi les conditions de vie et de travail des femmes en milieu rural par la création d’une institution dédiée à cette question
Le parti milite pour une économie sociale et solidaire au service des Tunisiens. Il propose de mettre en œuvre un plan d’éducation et de sensibilisation à cette économie. Il convient de définir les investissements à impact social, encourager les partenariats public privé et réformer la législation de la Microfinance en Tunisie.
Sur le plan économique, Afek Tounes est pour un Etat opérateur économique uniquement dans les secteurs stratégiques. Il doit jouer, entre temps, le rôle d’un régulateur via la mise en œuvre des conditions nécessaires pour que les ratios macro-économiques et financiers soient respectés, en conformité avec les standards internationaux.
Il convient en outre de soutenir les projets innovants à travers la création des fonds et mettre en place un programme progressif de privatisation des entreprises publiques opérant dans les secteurs concurrentiels.
Il est impératif également de faire une refonte du mode d’administration des entreprises publiques notamment dans la composition des conseils et le recrutement des premiers responsables
Afin d’instaurer une infrastructure désenclavant les régions intérieures, il s’agit de cinq étapes à suivre qui sont : le renforcement du réseau autoroutier, le développement des vois rapides, l’expansion forte du rail, la création d’une logistique intégrée et l’amélioration des capacités portuaires.
Le parti propose un aménagement du pays composé de 8 régions dont 7 sur le territoire regroupant 3 à 4 gouvernorats et un région monde gérant les préoccupations économique et sociales du 1.2 million de tunisiens résidents à l’étranger.
Pour le secteur agricole, Afek Tounes se fixe comme objectif de dynamiser l’agriculture de manière à augmenter sa contribution à la croissance économique.
Il est nécessaire de mettre en place un système de financement approprié au secteur agricole, développer la culture d’olivier, développer la pêche profonde et réviser la politique des prix à la production.
Le parti préconise de faire de l’industrie tunisienne l’un des moteurs de la croissance de son économie. Afin atteindre cette objectif, il est important de promouvoir une industrie tournée vers l’innovation et les activités à forte valeur ajoutée, condition indispensable pour répondre au défi de l’emploi des diplômés chômeurs.
Concernant le secteur touristique, Afek Tounes entend développer d’autres formes de tourisme susceptibles d’attirer une clientèle plus dépensière, à côté du tourisme balnéaire. Selon lui, il faut sortir du simple concept de nuitées et d’hébergement.
AfeK Tounes propose une réforme en profondeur du système bancaire, en s’appuyant sur une politique de mesures encourageant la concentration des banques. Ceci permettra de favoriser la compétitivité de ces dernières et de baisser sensiblement les marges et les commissions bancaires.
Le parti est favorable à la création d’une agence de coopération tuniso-libyenne. Cette dernière aura pour mission d’orienter et accompagner les entreprises tunisiennes vers le marché libyen. Libéraliser les procédures liées à l’implantation des entreprises tunisiennes à l’étranger semble aussi une priorité.
 

Manel.K

 

Code refrech Site :