Investir En Tunisie

Tunisie : des projets et des obstacles à la pelle !

Lors de la réunion de travail présidée par le gouverneur de Bizerte, en présence des responsables administratifs et techniques de la région, l’on a appris que « la plupart ( ?) des projets programmés, tous secteurs confondus, sont en bonne voie de réalisation. » Abstraction faite de quelques problèmes conjoncturels que l’on est en train de traiter et de résoudre.

Des problèmes et obstacles à la pelle, pourtant, et pas des moindres. Qu’on en juge. Problèmes fonciers inhérents au refus de citoyens de céder une partie de leurs propriétés. Problèmes techniques dus au manque d’enthousiasme des entrepreneurs de participer aux appels d’offres. Problèmes relatifs aux insuffisances de matériaux de construction. Problèmes générés par une absence endémique de main d’œuvre et l’on en passe…
Il n’est que logique, comme l’on devait s’y attendre, que le gouverneur exprime son désarroi devant cet état de fait et qu’il « recommande que l’on trouve le plus rapidement possible solution à ces problèmes par une mobilisation de tous les instants et par un suivi rigoureux des situations. »
Ces problèmes touchent tous les secteurs sans exception.
Pour les projets d’infrastructure de base, le commissariat de l’équipement annoncé 60MD mobilisés pour des projets de ponts et chaussées, réfection de pistes agricoles, interventions sur les effondrements de terrains suite aux dernières pluies. L’on a su que ces projets se font à un rythme satisfaisant.
En agriculture, le rapport du CRDA a fait état d’une disponibilité de 160 projets agricoles pour un coût global de 50MD. Il est clair que ces chiffres ne portent pas mention des projets effectivement entamés ou à tout le moins agréés.
Dans le secteur de l’éducation, les problèmes sont pléthoriques qui concernent autant l’infrastructure que les ressources humaines et le personnel pédagogique.
Au niveau des projets de la santé publique, c’est dès le mois prochain que démarreront les travaux de 18 projets sanitaires et hospitaliers pour des crédits estimés à 7MD.
Qui a dit que rien n’a été fait pour les régions ?
Pourtant, le commun des citoyens continue à ne rien voir venir, à moins qu’il ne veuille rien voir venir.

M. BELLAKHAL

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More